Château de Talmont - Talmont-Saint-Hilaire (85)
Menu du site

3 - Autres personnes célèbres

Propriété de puissantes familles seigneuriales, la forteresse de Talmont a été le théâtre d'événements qui ont parfois été l'origine de légendes.

Guillaume de Lezay, seigneur fourbe et facétieux du XIIe

En 1138, le seigneur de Talmont, s'apprête à recevoir la visite du roi de France, récemment marié avec Aliénor, duchesse d'Aquitaine. L'abbé Suger, conseiller du roi, décrit ce seigneur comme un homme à qui on ne peut faire confiance ; il rappelle, notamment, que Guillaume aurait usurpé la forteresse de Talmont, retenu en otages de précieux faucons du duc d'Aquitaine et aurait même tenté de faire prisonnier son suzerain le duc Guillaume. Louis VII, roi de France, vient d'ailleurs dans la région afin de recevoir l'hommage du seigneur de Talmont et s'assurer de sa docilité.

Guillaume de Lezay compte bien tirer profit de cette situation sans pour autant se soumettre. Malgré les mises en garde de ses conseillers, Louis VII décide d'entrer dans la forteresse de Talmont. Mais alors que l'avant-garde y pénètre, Guillaume de Lezay se saisit de ses membres les plus éminents ; entendant leurs appels, le roi prend les armes et lance l'assaut contre les traîtres. Le château de Talmont, pourtant réputé inexpugnable, tombe entre les mains des Français qui l'incendient ; cette sanction exemplaire entraîne la destruction d'une partie de la tour et serait à l'origine de la disparition de l'église située à son pied.

Dame Béatrix, l'ogresse de Talmont

Guillaume de Mauléon, oncle de Savary, était marié à Dame Béatrix de Machecoul, châtelaine du Bas-Poitou. Souvent délaissée par son époux, celle-ci désirait ardemment un enfant à aimer. Le sort l'exauça en lui donnant un fils. Dame Béatrix veillait jalousement son enfant ; mais celui-ci, trop chétif, mourut brutalement. Terrassée par la douleur et la solitude, la dame de Talmont devint « sombre et farouche ».

Un jour, elle entendit une mère bercer son enfant ; folle de jalousie elle ordonna à son majordome d'arracher le cœur du nourrisson et de lui apporter pour qu'elle puisse le dévorer. Son envie assouvie, elle ordonna à son majordome de ne plus lui servir de nourriture autre que le cœurs de jeunes enfants. A contrecœur, il lui obéit. Très vite, la région vit disparaître tous les nourrissons. Affolées, les jeunes mères prirent la fuite pour protéger leurs enfants.

Désespéré de ne plus trouver de cœur d'enfant à servir à sa maîtresse, le majordome tenta de la tromper en lui cuisinant un cœur de chien. Dès la première bouchée, Dame Béatrix se rendit compte de la supercherie et ordonna à son majordome de lui donner le cœur du seul enfant encore en vie dans les alentours : le fils du majordome. Devant le désespoir de son serviteur, la Dame prit conscience de sa cruauté et du mal que sa folie avait causé.

Afin de racheter son âme, elle aurait fait construire une abbaye, les Fontenelles, afin de s'y retirer et d'y faire pénitence. Selon la légende, une fois la construction achevée, elle s'y rendit pieds nus, sur un lit de ronces. Épuisée par cette épreuve, elle mourut en atteignant l'abbaye où elle fut enterrée. Aujourd'hui encore, on peut y contempler son tombeau ainsi que celui de son époux, Guillaume de Mauléon.

On raconte qu'un souterrain relie le château de Talmont à l'abbaye des Fontenelles permettant au fantôme de Dame Béatrix de revenir là où vécut son tendre enfant.


Haut de page
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes