Château de Talmont - Talmont-Saint-Hilaire (85)
Menu du site

2 - Richard Cœur de Lion

Un roi d'Angleterre à la tête du château de Talmont

Un Prince au cœur d'une dynastie déchirée

Richard naît en 1157 à Oxford. Troisième fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénior d'Aquitaine, il grandit à la cour de sa mère à Poitiers, d'où le surnom donné par ses contemporains : 'Richard le Poitevin'. En 1170, à 13 ans, il hérite du duché d'Aquitaine et doit faire face aux turbulents seigneurs du Poitou prompts à la révolte. En effet, à cette époque, quelques grandes familles se partagent le territoire ; le duc doit mener sa politique en conséquence. De plus, la famille Plantagenêt s'entre-déchire au cours de plusieurs conflits durant lesquels parents et enfants se liguent les uns contre les autres. Dans ce contexte, Richard mène une politique de fortification afin d'asseoir son autorité tant à l'intérieur de ses territoires que par rapport aux menaces extérieures.

Le Talmondais, lieu de villégiature royale

En 1181, l'abbé Brient se rend auprès de Richard pour se plaindre du comportement de Raoul III, seigneur de Talmont : celui-ci empêche les moines de l'abbaye de Saint-Jean d'Orbestier de faire valoir leurs droits sur la forêt voisine. Le duc soutient les moines contre son vassal et s'approprie le titre et les droits de Raoul, réduit au rang de simple gardien du château.

A partir de cette date, le Talmondais, connu pour ses forêts giboyeuses, devient un lieu privilégié de résidence royale : Richard Coeur de Lion y fait construire une aula où il séjourne régulièrement lors de parties de chasse. Cette résidence, surnommée par la suite « Salle-le-Roy », est située à une dizaine de kilomètres de la forteresse de Talmont ; il est donc très probable que ces murs aient accueilli le duc d'Aquitaine, d'autant plus que Raoul III, seigneur de Talmont, était proche de Richard, le suivant même en Croisade.

Un roi en perpétuel conflit

A la suite du décès de ses frères aînés, Richard hérite des vastes territoires de son père et est couronné roi d'Angleterre en 1189. Cependant, il ne séjourne que très rarement en son royaume et n'apprendra jamais la langue, préférant se consacrer à ses possessions françaises : le Poitou, l'Aquitaine, l'Anjou, le Maine et la Normandie.

Il utilise ces nouvelles ressources pour se joindre à la Troisième Croisade durant laquelle il se mesure au redoutable Saladin. Mais la désorganisation de l'armée occidentale menée par plusieurs monarques européens et les manigances de son frère Jean pour conquérir le trône d'Angleterre, poussent Richard à rentrer sur ses terres. Malheureusement, sur le chemin du retour, il est fait prisonnier et ne retrouve la liberté qu'en 1194. Il doit alors faire face aux prétentions de son frère et aux agressions du roi de France sur ses territoires.

Peu avant sa mort, Richard rend ses titres et prérogatives à Raoul III, en récompense de sa fidélité. Le 6 avril 1199, Richard meurt à la suite d'une blessure reçue au cours d'un siège.

Haut de page
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes